La gauche, sans le PS ?

« pour la création d’un réseau social de militants »

Claude Neuschwander

Présentation du livre

Claude Neuschwander brosse dans ce livre un tableau sans concession mais finalement optimiste, de la situation économique, morale et politique de la France. Il souligne deux dangers majeurs : la puissance de l'ultralibéralisme et celle du totalitarisme extrême, qui se développe en Europe et en France où il camoufle son kaki d'origine sous le bleu marine. Il leur oppose l’économie sociale de marché, qu’il défend depuis toujours, et il propose un retour à un militantisme engagé afin de rénover la République et de défendre la démocratie. Car les militants sont démobilisés par la faillite idéologique et morale des partis politiques et, en particulier, celle du PS. Or, il est urgent de donner la parole aux citoyens et de leur demander d’élaborer un projet politique conforme à leurs convictions. L’auteur propose donc de bâtir un réseau social qui fédère les indignés et mobilise l’enthousiasme des citoyens pour, ensemble, inventer leur avenir. Un réseau social d’un nouveau genre, à inventer par ceux-là mêmes qui choisiront d'y participer. La gauche retrouvera alors les valeurs qui la rendent éternelle. Elle saura les traduire dans un projet concret, ancré dans une volonté commune, celle des citoyens et des militants.

Claude Neuschwander

Claude Neuschwander

 

Claude Neuschwander a rejoint à la fin de 1973 la lutte des Lip en acceptant de venir diriger l’entreprise sauvée par leur mouvement. Lorsque le pouvoir décida de saborder l’entreprise avec l’accord des actionnaires, il fut révoqué. Il s'impliqua alors dans le développement local, avec Ten, une coopérative de conseils. Militant, successivement, à l'Unef, au Club Jean-Moulin, à l'Adels, au PSU ou au PS, il se bat pour la démocratie, la dignité humaine ou la cohésion sociale.

Back to Top